La différence entre le mouvement périodique des jambes et le syndrome des jambes sans repos « aussi appelé la maladie de Willis-Ekbom ». - La clinique du sommeil

La différence entre le mouvement périodique des jambes et le syndrome des jambes sans repos « aussi appelé la maladie de Willis-Ekbom ».

 

Premièrement, qu’est-ce que le mouvement périodique des jambes ?

 

  • Le mouvement périodique des jambes est un état dans lequel le dormeur bouge involontairement ses membres pendant le sommeil à intervalles réguliers « 20 à 40 secondes » d’intervalle généralement. Ses mouvements surviennent principalement en début de nuit et jamais en période de rêve. Chaque mouvement étant associé à un micro-éveil ceci a pour effet de créer une accumulation de fatigue. Plusieurs personnes sont des années sans savoir qu’ils en sont atteints. La cause du mouvement périodique des jambes ? Encore inconnu à ce jour.

 

Deuxièmement, le syndrome des jambes sans repos « maladie de Willis-Ekbom ».

 

  • Le syndrome des jambes sans repos est d’abord un trouble neurologique caractérisé par un besoin constant de bouger les jambes (ou plus rarement d’autres parties du corps). Les symptômes arrivent souvent le soir au coucher ou dans un moment de relaxation, mais toujours en périodes d’éveil. Malheureusement, dans bien des cas les patients atteints de la maladie de Willis-Ekbom présentent également des mouvements périodiques des jambes, mais rarement l’inverse. Un marqueur génétique a récemment été découvert et est presque deux fois plus fréquent chez la femme.

 

 

 

Pour un peu plus d’information sur le syndrome des jambes sans repos:

 

– Le syndrome SJSR est associé aux conditions suivantes : la génétique, une carence en fer (entrave la production de dopamine), maladie chronique (diabète, insuffisance rénale, etc.), la grossesse (surtout durant le dernier trimestre), carence en acide folique (vitamine B9), la prise de certains médicaments, etc. Le patient avec sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique où qui est migraineux en est plus souvent atteint. Il est également possible que la consommation de café, d’alcool ou de tabac aggrave ou déclenche les symptômes des personnes atteintes. Le syndrome des jambes sans repos n’est ni causé par le stress ou par des troubles psychiatriques, mais, il peut contribuer ou être augmenté par ces conditions. Elle s’aggrave progressivement, et atteint son pic après 45 ans ②.

 

Chez certains, le syndrome des jambes sans repos, se présenter de manière intermittente et peut se retrouver en rémission spontanée pour plusieurs années. Malheureusement, pour les cas les plus sévères de SJSR, ses derniers vont également souffrir de trouble du sommeil. Ce manque de sommeil chronique peut à son tour évoluer sur une série de troubles qu’il faut prendre au sérieux.

 

Certaines personnes n’osent pas consulter, car elle banalise leurs symptômes. N’hésitez pas !

 

https://ghr.nlm.nih.gov/condition/restless-legs-syndrome?_ga=2.157255291.1542649201.1520600841-2090317233.1520600841

Roxane

 

r.raymond@lacliniquedusommeil.com

« LE SOMMEIL C’EST LA VIE »

 

 

NOUS JOINDRE

MONTRÉAL-LAVAL-LAURENTIDES
1-866-436-1006
MAURICIE-QUÉBEC
1-888-694-4242

INFO@LACLINIQUEDUSOMMEIL.COM

Inscription à l'infolettre

Inscivez-vous à notre infolettre pour obtenir une foule d'informations et de promotions!