L'apnée du sommeil - La clinique du sommeil

Apnée obstructive du sommeil

ENTRE 400 000 ET 1.2 MILLION DE GENS TOUCHÉS AU QUÉBEC

Encore très peu connu de la population, des études ont démontré que 5 % à 15% des gens sont atteints du syndrome d'apnée du sommeil. Le problème est que ce sont 90% des personnes atteintes d'apnée du sommeil qui n'en seraient pas conscientes.

QU'EST-CE QUE L'APNÉE OBSTRUCTIVE DU SOMMEIL ?

L’apnée obstructive du sommeil (AOS) survient lorsqu'une personne arrête de respirer dans son sommeil et cela peut mettre la vie en danger. Le terme apnée désigne simplement une pause respiratoire et obstructive qui signifie qu’il y a un blocage à la circulation d’air. C'est le trouble respiratoire du sommeil le plus courant.

VOICI DES SIGNES ET SYMPTÔMES DE L'APNÉE DU SOMMEIL

  • Ronflements

  • Arrêts respiratoires

  • Somnolence excessive pendant le jour

  • Étouffements avec éveils pendant le sommeil

  • Envies fréquentes d'aller à la salle de bain

  • Insomnie et sommeil non réparateur

  • Maux de tête le matin

  • Perte de mémoire

  • Irritablité / dépression

  • Libido diminuée

LE RONFLEMENT, L'UN DES PREMIERS SYMPTÔMES !

Le ronflement est généralement l’un des symptômes permettant de détecter l’apnée du sommeil. Les gens faisant de l'apnée du sommeil ont habituellement un ronflement sévère accompagné d'une fatigue et même de la somnolence durant la journée. On estime que près de 60% des personnes, après l'âge de 60 ans, seraient atteintes de ronflement.
 
Les voies respiratoires supérieures (le larynx) restent obstruées, parce que la langue et les muscles de la gorge se relâchent pendant le sommeil et, par conséquent, causent des arrêts respiratoires (apnée)ou une respiration faible (hypopnée) et un sommeil peu réparateur. Le manque de sommeil entraîne la somnolence chronique pendant le jour. 

ARRÊTS DE LA RESPIRATION AUX PROBLÈMES CARDIAQUES

Ces arrêts de la respiration pendant le sommeil provoqueront une baisse du taux d’oxygène dans le sang et de nombreux microréveils (comme si quelqu'un vous secouait l'épaule toutes les deux minutes dans votre sommeil) . Il peut entraîner des conséquences graves (hypertension, maladie du coeur, crise cardiaque, AVC, etc.) qui peuvent provoquer une mort prématurée. Si vous avez une des conditions médicales suivantes, vous présentez également un risque plus élevé de souffrir d'apnée du sommeil : Dépression, diabète, paralysie, taux de cholestérol élevé, hypothyroïdie, hypertension (haute pression), angine et arythmie, infarctus du myocarde, fibrillation auriculaire (trouble du rythme cardiaque), cou large: les hommes: 17 po ou 43 cm, les femmes: 16 po ou 40.5 cm.

LA CLINIQUE DU SOMMEIL PERMET DE DIAGNOSTIQUER L'APNÉE DU SOMMEIL ET D'Y REMÉDIER DE FAÇON TRÈS RAPIDE !    

À lire aussi:

    • Les problèmes de ronflement, là où peut commencer l'apnée obstructive du sommeil. Lire la suite...

    • Le syndrome des hautes résistances des voies aériennes supérieures qui s'apparente à l'apnée du sommeil.Lire la suite...

Comment savoir si je fais de l'apnée du sommeil ?

La confirmation pour un diagnostic d'apnée du sommeil repose sur

Les traitements

561

Le CPAP (Continuous positive airway pressure) ou PPC (Pression positive continue)

Appareil respiratoire, le traitement le plus courant pour l’apnée du sommeil, par lequel les voies respiratoires demeurent ouvertes durant votre sommeil, permet de corriger vos apnées, diminue les microéveils et régularise votre taux d’oxygène dans le sang, ainsi que votre pouls. Permet une plus longue et plus profonde nuit de sommeil.

Le CPAP est un appareil respiratoire silencieux, qui insuffle de l’air par le nez, laissant ainsi les voies respiratoires ouvertes pendant votre sommeil. Le CPAP prévient l’affaissement des voies respiratoires supérieures.

  • Abolition des apnées et hypopnées.
  • Diminution des micro-éveils.
  • Stabilise l’oxygène sanguin.
  • Stabilise le pouls (prévient la haute tension artérielle).
  • Diminution de la somnolence diurne.

Le CPAP prévient l’affaissement des voies respiratoires supérieures.

Les voies respiratoires sont bloquées dans l’apnée obstructive du sommeil. Qu’il s’agisse de ronflements, de résistances des voies aériennes supérieures, d’hypopnées ou d’apnées, il y a toujours des manifestations à ces évènements respiratoires.  Ces manifestations sont sous la forme de hausse de pouls et de baisse d’oxygène dans le sang résultant en microéveils.Celles-ci fragmentent notre sommeil et perturbent nos stades et cycles de sommeil. Il s’en suit un sommeil non réparateur et une somnolence diurne.

La perte de poids

L’obésité ne favorise pas une bonne respiration durant le sommeil. La plupart des gens obèses se plaignent de fatigue le matin et d’un sommeil non réparateur.

La chirurgie (UPPP – Uvulo-palatho-pharyngo-plastie)

Cette chirurgie est pratiquée par un oto-rhino-laryngologiste (ORL) dans des cas très particuliers. Elle consiste à enlever la luette et une partie du palais mou pour dégager les voies respiratoires supérieures. Une polysomnographie est obligatoire avant la chirurgie.

Elle peut se faire aussi au laser : LAUP (Laser assisted uvulopalatoplastie)

Thérapie avec prothèse buccale

La thérapie par prothèse buccale est utilisée dans les cas de ronflements et du syndrome léger d’apnée obstructive du sommeil. Elle a pour effet d’augmenter l’espace de l’oropharynx en avançant le mandibule inférieur et la langue, ce qui aide à maintenir les voies respiratoires supérieures ouvertes durant le sommeil.

Tout traitement doit être prescrit par votre médecin.

Inscription à l'infolettre

Inscivez-vous à notre infolettre pour obtenir une foule d'informations et de promotions!