Les troubles du sommeil - La clinique du sommeil

Les troubles et problèmes du sommeil

Mieux les comprendre pour mieux les traiter

Le sommeil n’est pas une interruption d’activité, c’est une autre forme d’activité très importante de l’organisme plus particulièrement reliée à notre cerveau. On définit le sommeil comme un état physiologique normal et périodique caractérisé par la suspension de la vigilance, la résolution musculaire, le ralentissement du rythme cardiaque et de la respiration et par de l’activité onirique (rêves). Pendant une nuit de sommeil, celle-ci s’avère très organisée et structurée:

  • Sommeil léger (Stades 1 & 2).
  • Sommeil lent ou profond (Stades 3 & 4).
  • Sommeil paradoxal ou stade de rêves (REM).

Ces cycles durent environ une heure et demie à deux heures chacun. Nous avons de quatre à cinq cycles par nuit. Le sommeil profond (stades 3 et 4) se veut plus abondant en début de nuit . Toutefois, en fin de nuit, c’est le sommeil paradoxal ou stade REM (Stade de rêves) qui dévient prédominant.

Quand on dit se reposer davantage en début de nuit, c’est à cause de l’abondance de sommeil profond. Le sommeil lent favorise la récupération physique. On rêve davantage en fin de nuit, ce sont de ces rêves dont on se rappelle le plus souvent juste avant de s’éveiller pour la journée. Les rêves favorisent le développement cognitif, la mémoire et l’intelligence.

Le sommeil s’avère indispensable pour notre santé. Les troubles du sommeil sont donc à prendre très au sérieux. Voici quelques troubles du sommeil les plus courants:

Remédier à l'insomnie

Définition de l'insomnie

Littéralement, absence de sommeil. L'insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou l'atteinte de la qualité du sommeil avec retentissement sur la qualité de la veille du lendemain . Il s'agit d'une plainte subjective de la personne qui ne parvient pas à dormir malgré des efforts légitimes pour y arriver.

Lire la suite

Catalepsie

Suspension momentanée de la sensibilité et du mouvement, qui provoque la conservation d’une attitude figée ou "statufiée", de stupeur. En médecine, c’est un symptôme d’origine médicamenteuse ou psychiatrique.

Chez beaucoup d’espèces animales, c’est une réaction de défense qui consiste véritablement à "faire le mort" pour se protéger d’un prédateur. L’opossum en est l’exemple le plus spectaculaire puisqu’il peut même relâcher ses sphincters, ce qui le rend totalement repoussant.

Lire la suite

  • 1
  • 2
  • NOUS JOINDRE

    MONTRÉAL-LAVAL-LAURENTIDES
    1-866-436-1006
    MAURICIE-QUÉBEC
    1-888-694-4242

    INFO@LACLINIQUEDUSOMMEIL.COM

    Inscription à l'infolettre

    Inscivez-vous à notre infolettre pour obtenir une foule d'informations et de promotions!